Ce qui a fait de 2019 une année remarquable pour les parcs

10 janvier 2020

Clemence Marcastel

Nous sommes ébahis pour tout ce que nous avons pu accomplir tous ensemble en 2019. Que vous soyez membre d’un groupe communautaire voué à un parc, une organisation sans but lucratif, un professionnel dans le domaine des parcs urbains, un employé municipal ou l’un de nos commanditaires, vous nous avez accompagné dans cette merveilleuse année pour les parcs urbains, et nous vous en remercions.

En 2020, restez à l’affût des dernières nouvelles sur les fonds disponibles, les événements et nos ressources en ligne en vous inscrivant à l’infolettre des Amis des parcs. Vous ne voulez rien rater de ce que nous avons en réserve pour vous.

1. Réaliser ensemble le pouvoir des parcs lors de la Conférence nationale des Amis des parcs

 

 

De la réconciliation, en passant par le réchauffement climatique, à l’équité, les questions sociales et environnementales les plus pressantes et les plus urgentes qui touchent le Canada ont été abordées lors de la Conférence nationale au cœur de la ville des Amis des parcs à Montréal.

Au cœur des parcs les plus célèbres de Montréal, notre conférence nationale a réuni plus de 200 professionnels des parcs urbains et de responsables locaux, proposant plus de 20 ateliers et visites, et connectant des personnes venant de 34 villes différentes.

Parmi les moments forts, les discours de nos conférenciers d’honneur Rena Soutar, la première planificatrice pour la réconciliation au Bureau des parcs et loisirs de Vancouver, et Jérôme Dupras, bassiste du groupe Les Cowboys Fringants et Président de la Fondation pour la protection de l’environnement.

Cette réunion bisannuelle est le rendez-vous des champions et responsables des parcs venant d’un bout à l’autre du Canada, qui se retrouvent pour apprendre et se lier les uns aux autres. Nous souhaitons remercier tout particulièrement notre principal commanditaire qui a rendu cette conférence possible via la plateforme d’entreprise citoyenne du groupe banque TD, la Promesse prêts à agir.

2. Garantir que les meilleures pratiques de politique des parcs urbains se diffusent grâce au Rapport sur les parcs urbains du Canada

 

Snakes and Ladders Park, City of Richmond Hill

 

Pour cette année inaugurale, 23 municipalités ont accepté de participer au Rapport sur les parcs urbains du Canada qui relèvent les tendances, défis et meilleures pratiques autour des parcs urbains du Canada.

Soutenu par la Fondation W. Garfield Weston, le rapport s’intéresse aux parcs urbains en se concentrant sur 5 thèmes clés et en étudiant la façon dont les villes travaillent.

Ce rapport sans précédent, qui a été rendu en juin, a été largement repris dans la presse, et notamment dans des articles de la Gazette de Montréal, de CBC, et du Globe and Mail. Le rapport nous en apprend beaucoup sur comment les parcs impactent le réchauffement climatique, la richesse des quartiers environnants, la biodiversité ou la pratique du sport par nos aînés.

Le Rapport sur les parcs urbains du Canada de 2020 fera l’écho des pratiques de 29 villes, et nous apprendra plus sur de tous nouveaux sujets. Il sera publié en juin pour l’ensemble du Canada. 

3. Faire des espaces verts des lieux pour tous grâce aux bourses TD Amis des parcs 

 

 

Lors de notre récente enquête auprès des groupes voués aux parcs, 78% des participants ont indiqué que l’obtention de fonds était le défi le plus important qu’ils rencontraient. Les bourses TD Amis des parcs ont été créées pour apporter une solution à ce problème et aider à transformer les espaces verts en des lieux ouverts à tous.

Pour sa seconde année, le programme de bourses TD Amis des parcs a permis à 75 groupes d’organiser 225 événements dans les parcs de la Grande région de Vancouver, Calgary, Edmonton, la Grande Région de Toronto, Ottawa, Montréal, et de la Région municipale d’Halifax.

Entre un barbecue de quartier à Vancouver où une centaine de personnes se sont réunies autour d’un repas gratuit en plein-air servi sur une table de plus de 10 mètres et un pique-nique zéro déchet dans un parc de Toronto, offrant aux participants de nouvelles façons créatives de réduire leur empreinte carbone, ces bourses continuent de nous montrer à quel point les communautés des groupes voués aux parcs du Canada peuvent faire preuve de créativité.

Ces bourses sont financées par la plateforme citoyenne d’entreprise du groupe TD Banque, la Promesse prêts à agir.

Notez la date dans votre calendrier, votre groupe pourra de nouveau faire une demande de financement pour les bourses TD Amis des parcs à partir du 15 janvier 2020. Pour cette nouvelle année, les bourses TD Amis des parcs financent plus d’événements dans plus de villes que jamais auparavant!

4. Animer et Innover grâce au Public Space Incubator (Incubateur d’espaces publics)

 

Pour sa deuxième année, le Public Space Incubator continue de fournir de nouvelles idées brutes et innovantes pour rassembler les personnes ensemble dans les espaces publics de Toronto.

En 2019, le Public Space Incubator a financé des projets établis dans tous les coins de Toronto. Parmi ces nombreux projets, Red Embers, une œuvre collective majeure dans les Jardins Allan à Toronto pour honorer les femmes et fillettes autochtones disparues ou assassinées. Nous avons aussi été éblouis par WexPops, un parc éphémère dans un espace public sur une propriété privée (privately-owned public space ou POPS) dans l’un des centres commerciaux les plus connus de la banlieue de Toronto.

Souvenez-vous en au printemps quand notre incubateur soutiendra la tenue de cérémonie, de semailles et de récoltes autochtones dans un jardin collectif dans le quartier de Parkdale, cultivera une programmation socioculturelle dans un centre commercial de Jane & Finch, ramènera à la vie un pavillon de parc sous-utilisé près du chemin du fleuve Humber, et bien plus encore.

Le Public Space Incubator est généreusement commandité par Ken et Eti Greenberg et la Fondation Balsam.

5. Redécouvrir les joies de la nature avec Val Nature 

 

En 2019, les Amis des parcs et Val Nature ont leurs forces pour aider les canadiens à redécouvrir la joie de la nature. Val Nature a financé la tenue de 14 événements exceptionnels qui ont permis aux Canadiens de se reconnecter à la nature comme le Festival de la Lune de Renfrew Ravine par la Still Moon Arts Society pour célébrer la lune d’automne avec une parade de lanternes où la musique se faisait plus forte au fur et à mesure où la nuit prenait ses marques.

Val Nature a aussi lancé une campagne publicitaire forte pour encourager plus de canadiens à passer plus de temps dans la nature, un message que, nous le savons, aidera les canadiens à être plus heureux et en meilleure santé en 2020.

6. Nos aînés se lient les uns aux autres et à la nature grâce au programme Manulife Walk in the Park (Manuvie)

 

 

Alors que nos aînés représentent 20% de la population, ils ne sont que 4% des utilisateurs de parcs. Les Amis des parcs et Manuvie ont lancé le programme Manulife Walk in the Park pour permettre à nos aînés de bénéficier des effets positifs d’une randonnée collective dans les parcs.

Ce programme a offert à nos aînés plus de 1250 opportunités de randonnées dans des parcs situés dans des quartiers défavorisés permettant ainsi de rompre leur isolement, de construire des liens sociaux durables, d’accroître leur sentiment de confiance, et d’améliorer leur santé mentale et physique.

Ce programme a eu un impact considérable. 99% des participants du programme Manulife Walk in the Park ont annoncé leur intention de continuer à marcher régulièrement et 96% d’entre eux déclarent que Manulife Walk in the Park les a aidés à mieux connaître les habitants de leurs quartiers.

7. Développer le lien social via les parcs au cœur du programme Sparking Change (Susciter le changement)

Le programme Sparking Change s’adresse aux habitants de quartiers défavorisés pour leur donner accès à des formations, réseaux, sources de financement, et à un coaching personnalisé dont ils ont besoin pour faire de leur parc un lieu plus dynamique, et de leur quartier un lieu plus fort.

En 2019, avec l’aide de la Fondation Trillium de l’Ontario, nous avons appliqué ce que nous savons être les meilleures pratiques sur comment maximiser l’impact social des parcs dans les quartiers défavorisés.

Parmi les nombreux et superbes projets soutenus dans le cadre du programme Sparking Change, il y a cet effort mené par tout un quartier pour réanimer et revitaliser l’énorme Parc Rowntree Mills. Alors que celui-ci fut appelé le parc le plus triste de Toronto, des événements comme une « netwalk » (un jeu de mot entre « network » et « walk ») organisée par Ellie Hudon, ont joué un rôle clé pour la réouverture de cet espace aux voitures, rendant le lieu accessible à beaucoup plus d’habitants du quartier. En 2020, encore plus d’événements à Rowntree Mills guidera cette communauté vers le parc pour les aider à ré-imaginer son futur comme le jardin de tous dans le quartier.

 

Le programme Sparking Change a aussi aidé des habitants aux arbres dans les logements sociaux de la ville de Toronto. Les Amis des parcs se sont associés à LEAF, Toronto Community Housing (TCHC) et au service de foresterie urbaine de la ville de Toronto pour aider les résidents de quartiers défavorisés à choisir le parfait type d’arbres autochtones pour leur résidence, le parfait lieu pour les planter, et pour mettre en place une équipe en charge de prendre soin de ces arbres chaque semaine.

Cette façon unique de travailler avec chacun des groupes de résidents de la première consultation au travail hebdomadaire des équipes de soin a démontré que les communautés sont comme les forêts, chacune a un écosystème qui lui est propre.

Restez au fait des possibilités de financement, des programmes et des événements offerts par les Amis des parcs

Inscrivez-vous à l’infolettre de Amis des parcs