Comment une sociale infrastructure établie sert les communautés en temps de distanciation sociale et physique: l’exemple de MABELLEarts

16 avril 2020

Jodi Lastman

La joie et le développement communautaire sont au coeur de MABELLEarts, une organisation communautaire renommée vouée aux arts établie dans les parcs du centre d’Etobicoke. Habituellement, MABELLEarts transforment les parcs de quartiers défavorisés avec la collaboration des habitants alentours. Ils les transforment d’une façon si créative et belle: comme en organisant une fête de fin d’année qui fracasse des pastèques ou une célébration annuelle d’Iftar, les nuits d’Iftar.

Quand la COVID-19 et les mesures de distanciation sociale sont arrivés, il n’était plus question d’organiser de cultiver des connections humaines en personne dans les parcs. Le groupe s’est rapidement adapté pour combler les besoins de leur communauté.

Grâce à une longue relation de confiance avec ces personnes, Leah Houston et son équipe ont pu réagir, rapidement.

L’équipe de MABELLEarts a étudié leur liste de contacts, et sur la base de leur expérience avec leur communauté, ils l’ont divisée en 3 groupes:

  1. Les personnes ayant probablement des besoins immédiats,
  2. Les personnes ayant probablement d’aide,
  3. Les personnes avec qui garder le contact.

Avec les numéros de téléphone, l’équipe a développé une liste de questions à utiliser pour les contacter et déterminer comment ils se sentaient et s’ils avaient des besoins urgents.

“Nous n’avions pas de stratégie pour gérer ce qu’il se passerait pendant ces appels. Notre priorité était d’écouter les personnes les plus vulnérables de notre communauté et de découvrir quelles étaient leurs difficultés,” explique Leah.

Très rapidement, son équipe a découvert que les plus vulnérables avaient besoin de nourriture. La banque alimentaire de MABELLEarts étant fermée, les personnes qui vivaient déjà dans l’insécurité alimentaire se sont retrouvés dans une position particulièrement difficile. Avec le soutien de leur principal donateur, Leah a pu acheter et distribuer des produits alimentaires de base à une dizaine de personnes.

 

 

À travers ces appels, l’équipe a aussi déterminé que beaucoup vivaient un isolement social intense. Pour y faire face, ils ont établi un calendrier d’appels quotidiens, hebdomadaires et mensuels entre les membres de la communauté.

“Cela semble tellement vieux jeu de discuter avec les gens au téléphone, mais bavarder et rigoler aident les gens à passer le temps. C’est ce que nos parents et grands-parents faisaient, et ça marchait. Ça marche pour nos communautés pendant ces temps difficiles, nous dit Leah.

Au Canada, les groupes communautaires voués aux parcs aident à renforcer ces précieuses infrastructures sociales qui peuvent être mis à profit pour promouvoir la résilience dans ces temps difficiles. Voici quelques étapes que votre groupe peut suivre pour aider votre communauté:

  1. Utilisez votre base de données ou votre liste de contact: jusqu’à maintenant, le principal intérêt de vos listes était sûrement de tenir votre communauté sur les événements que vous organisez dans les parcs. Cependant, maintenant, votre liste peut vous aider à atteindre votre communauté par téléphone et courriel. Si vous avez des numéros de téléphone, c’est mieux d’appeler les gens que vous connaissez. Si vous ne les connaissez pas suffisamment, envoyez d’abord un courriel pour savoir si vous pouvez les contacter pour les aider.
  2. Créez un script: Passer ce type d’appel peut être gênant. Avoir un script informel à suivre peut vous aider à vous souvenir de quoi parler pendant que vous êtes au téléphone. Une fois que la conversation est lancée, n’hésitez pas à lâcher votre script et à suivre le flot.
  3. Passez le flambeau: Bien que MABELLEarts a décidé de se charger directement de répondre aux besoins alimentaires de leur communauté, votre groupe n’a pas à faire le même choix. En fait, nous ne vous le recommandons pas. À la place, mettez en place, une liste à jour des organisations et des groupes communautaires ouverts et en capacité de venir en aide aux personnes de votre communauté.
  4. Continuez d’appeler: Établissez un planning pour passer ces appels, et mobilisez les membres de votre groupe communautaire voué à un parc pour appeler les gens de manière régulière.

Nous savons que c’est une période difficile pour tous les amis des parcs au Canada. Merci à tous pour ce que vous faites pour rendre vos communautés sûres et heureuses. Si vous connaissez des groupes qui aident leurs communautés en ces temps difficiles, n’hésitez pas à nous le faire savoir.

 

Photo de couverture: Sarah Gladki, Toronto Arts Council.

 

Grâce au généreux soutien de: 

Restez au fait des possibilités de financement, des programmes et des événements offerts par les Amis des parcs

Inscrivez-vous à l’infolettre de Amis des parcs