Une réflexion sur les parcs: Villa Borghèse, Rome et Parc Riverdale, Toronto

18 septembre 2020

Dave Harvey

Cette réflexion écrite par David Harvey fait partie de notre série en ligne ‘Un jour au parc’, qui explore comment les parcs nous façonnent. N’hésitez pas à découvrir tous les épisodes de notre série estivale


Je venais juste de finir mes études à l’Université quand j’ai eu la chance de visiter Rome.

 

Villa Borghèse à Rome

Beaucoup de choses étaient fermées le dimanche donc j’ai décidé de me rendre à la Villa Borghèse, un grand parc dans le centre de la ville. La Villa Borghèse était tellement différente des terrains de jeux, des étendus de gazon, et de terrains de sport qui sont dans les parcs du Canada. Dans la Villa Borghèse, il y avait de belles étendus vertes et de beaux jardins, mais aussi des galeries d’arts, des bateaux à louer, et des cafés. Ce qui m’a touché le plus, cependant, c’était tous les gens. Le parc était rempli. Les gens jouaient au foot, ou étaient réunis ensemble pour écouter un match. Des familles, des couples, des jeunes, des moins jeunes, des enfants. C’était ce que vous faisiez un dimanche à Rome, vous alliez au parc avec tout le monde, pour pique-niquer, boire une bière en terrasse, flâner, juste être.

J’ai toujours pensé que les parcs ne servaient qu’à échapper aux affres de la ville, mais je découvrais ainsi les parcs pouvaient être des lieux où nous pouvions célébrer la ville. J’adorais cette idée.

Cette passion pour les parcs en tant que lieux où bâtir des communautés est la principale raison pour laquelle j’ai créé les Amis des parcs en 2011.

Dave Harvey, Fondateur et Directeur Executif des Amis des parcs, pendant sa visite de Rome  

Rome a vraiment suscité mon intérêt pour les villes, c’est toujours ma ville préférée. Mais, Rome a aussi suscité mon intérêt pour les parcs et comment ces lieux sont si souvent une expression directe de la société, de l’essence, et de la culture d’une ville.

L’un de mes penseurs de l’urbanisme préféré, Alan Broadbent disait: “De tous les espaces publics, les parcs sont l’image que l’on présente au monde.”

Je continue d’aimer voyager dans les villes, et les lieux que je préfère visiter restent les parcs. Cela me manque en ce moment, mais j’ai la chance de pouvoir vivre près du parc Riverdale à Toronto.

 

Le parc Riverdale à Toronto. Photographe: Jake Tobin Garrett

J’y suis deux à trois fois par jour avec mon chien Clarence. Je trouve que le parc Riverdale est bien plus fréquenté depuis le début du confinement. Le parc est rempli de gens, presque tous respectueux des mesures de distanciation sociale. À mes yeux, cela démontre que le grand potentiel des parcs pour aider à guérir et rassembler les gens qui instinctivement se retrouvent ensemble. Aujourd’hui, je vais dans les parcs à la fois pour avoir la chance d’échapper à la ville, et à ma vie restreinte et isolée, mais aussi, pour me retrouver là où les autres sont pour me rappeler qu’au fond je ne suis pas seul.

C’est le genre de parcs dont nous avons tous besoin, mais auxquels nous n’avons pas tous accès. Quand nos parcs sont des espaces verts de qualité, sont sécuritaires, animés et entretenus, ils nous sustentent. Malheureusement, que les parcs sont négligés et ne sont pas sécuritaires pour les gens, ils peuvent repousser plutôt qu’attirer les gens qui en ont besoin. Assurer les canadiens se sentent les bienvenus et en sécurité dans de superbes parcs qui répondent aux besoins des collectivités est au coeur du travail des Amis des parcs. Nous avons encore beaucoup à faire avant que cela ne devienne une réalité pour tous.

 

 

Dave Harvey – Directeur Général et Fondateur des Amis des parcs 

Dave possède des dizaines d’années d’expérience au sein du gouvernement, où il a travaillé sur des enjeux municipaux et environnementaux, notamment à titre de conseiller principal en politiques auprès du premier ministre de l’Ontario. Il excelle à créer des partenariats et à développer une réflexion stratégique pour surmonter des défis complexes et se passionne pour la mobilisation communautaire dans les parcs. C’est pourquoi il a fondé les Amis des parcs en 2011 sous la devise : quand une communauté s’implique, ses parcs s’en portent mieux.

 


Grâce au généreux soutien de 


 

Cette réflexion écrite par David Harvey fait partie de notre série en ligne ‘Un jour au parc’, qui explore comment les parcs nous façonnent. N’hésitez pas à découvrir tous les épisodes de notre série estivale. 

Choisissez une autre histoire de parc

Restez au fait des possibilités de financement, des programmes et des événements offerts par les Amis des parcs

Inscrivez-vous à l’infolettre de Amis des parcs