Le racisme est indissociable des parcs et des lieux publics : les Amis des parcs et l’antiracisme un an après

21 juin 2021

Clemence Marcastel

Avertissement:  Cet article traite de violences coloniales et racistes, et notamment du meurtre de George Floyd, d’attaques islamophobes, et des décès en lien avec les pensionnats Autochtones.

Dans les jours qui ont suivi le meurtre de George Floyd dans une rue de Minneapolis, les Amis des parcs ont publié une déclaration reconnaissant que :

« Les Amis des parcs ne peuvent accomplir leur mission “d’activation du pouvoir des parcs pour améliorer la qualité de vie dans les villes” sans reconnaître que le racisme systémique, l’oppression et l’injustice font partie intégrante de la vie quotidienne des personnes Noires, Autochtones et racialisées dans les parcs et les lieux publics. »

Dans cette déclaration, nous nous sommes engagés à : « commencer à démanteler le racisme systémique dans notre organisation ».

Aujourd’hui, plus d’un an après le meurtre de George Floyd, les barricades érigées au carrefour entre la 38e rue et Chicago avenue rebaptisé « square George Floyd » ont été retirées pour « aider la population à se remettre et à guérir », selon les membres du conseil municipal dans un article récent*.

La même semaine où les agents des travaux publics enlevaient les fleurs et les portraits placés dans le square George Floyd, la population canadienne déposait des quantités de chaussures dans les lieux publics pour illustrer visuellement leur profonde tristesse et l’horreur ressentie à la suite de la découverte des restes de 215 enfants Autochtones enterrés dans des tombes non marquées près d’un ancien pensionnat de Kamloops.

Plus récemment encore, une attaque terroriste et islamophobe à London, en Ontario, a visé délibérément une famille de cinq personnes qui se promenaient le soir sur la voie publique. Cet événement souligne à quel point une activité simple, mais essentielle pour beaucoup d’entre nous pendant la pandémie – comme de sortir se promener quotidiennement – peut-être dangereuse et risquée pour de nombreuses communautés racialisées.

En gardant ces événements bouleversants en tête, nous, les Amis des parcs, souhaitons faire le bilan du chemin parcouru pour intégrer une culture d’antiracisme dans notre organisation et dans notre travail dans les parcs et lieux publics. Jusqu’à présent, nous avons délibérément concentré nos efforts sur la manière de créer à l’interne une compréhension partagée de ce qu’est le racisme systémique et de comment nous pouvons commencer à adopter une approche antiraciste.

C’est en toute modestie que nous faisons part des étapes que nous avons franchies jusqu’à présent.

Faire preuve de leadership et de responsabilité

À l’été 2020, les Amis des parcs ont créé un comité sur l’antiracisme et l’équité afin d’aider à établir un cadre de travail et une stratégie de lutte contre le racisme et pour l’équité au sein de l’organisation. L’objectif de ce comité est d’établir une responsabilité interne, de veiller à ce que l’antiracisme soit une priorité organisationnelle et de prendre des mesures tangibles et concrètes que nous nous engageons à mettre en place dans notre travail.

Le comité a créé un cadre de travail préliminaire sur l’antiracisme et l’équité, qui sera bientôt revu par le conseil d’administration des Amis des parcs. Le cadre de travail sur l’antiracisme et l’équité établit les principes, les valeurs organisationnelles et les engagements que les Amis des parcs utiliseront pour mener leur travail.

Intégrer l’antiracisme dans notre mission et nos projets

Notre organisation met actuellement à jour sa Théorie du changement, un document essentiel sur lequel repose chaque aspect de notre travail. À cet égard, nous profitons de cette occasion pour intégrer les considérations intersectionnelles et antiracistes dans tous nos programmes, partenariats et communications. En actualisant notre Théorie du changement de la sorte, notre organisation intégrera l’antiracisme dans ses fondements.

Examiner, améliorer et mesurer nos efforts

Pour soutenir nos efforts internes en matière d’équité, notre organisation a fait appel à un expert en développement organisationnel et en équité, diversité et inclusion (EDI). Jusqu’à présent, nous avons réalisé un sondage interne auprès du personnel et effectué une vérification complète des opérations des Amis des parcs. Ce sondage et cette vérification nous ont permis d’obtenir un aperçu préliminaire sur l’expérience et les connaissances du personnel, et d’évaluer nos progrès à ce jour.

À l’issue du sondage, nous avons déterminé les politiques et les pratiques tangibles à mettre en place pour nous aider à devenir une organisation plus inclusive. Par exemple, le sondage a révélé un manque de connaissances au sein du personnel à propos de termes clés comme l’inclusion, l’équité, la diversité et la réconciliation. Le sondage a mené à la création par les membres du personnel des définitions de ces termes, un premier outil qui suscitera un dialogue plus productif sur les questions d’équité.

En outre, nous reconnaissons que les Amis des parcs sont une organisation fondée et dirigée par des personnes blanches, avec une sous-représentation disproportionnée de personnes Noires, Autochtones et de couleur dans son personnel et ses équipes de direction.
Nous avons pris des mesures pour garantir des pratiques équitables dans notre recrutement et nos politiques internes. Nous nous sommes engagés à ce que les membres de notre personnel reflètent davantage la diversité des personnes qui bénéficient de nos services.

Adopter une culture de l’apprentissage

Nous avons alloué du temps, un espace de discussion et des ressources à la formation et à l’éducation de notre personnel et de notre conseil d’administration afin qu’ils puissent mieux comprendre et combattre le racisme systémique et la suprématie blanche au sein de notre organisation et de notre travail.

En offrant des possibilités d’apprentissage formel et informel dans l’organisation, nous souhaitons faire de l’équité, de la diversité et de l’inclusion de vrais sujets de conversation. Pour ce faire, nous avons mis en place pour le personnel des formations, des ressources et des espaces de conversation sur les questions d’équité, de diversité et d’inclusion.
Comme l’indique notre cadre de travail sur l’antiracisme, notre organisation s’engage à créer un espace d’apprentissage commun et invite ses membres à aborder les sujets difficiles que sont le racisme et la suprématie blanche dans notre organisation et notre travail.

Amplifier les pratiques

Publié ce mois-ci, le Rapport sur les parcs urbains du Canada de 2021 met l’accent sur le sujet de l’équité. Dans ce rapport, nous examinons comment les inégalités raciales empêchent la population de bénéficier des avantages des parcs, que ce soit en matière de santé mentale et physique ou de résilience climatique. De plus, le rapport souligne et célèbre le travail des personnes de couleur qui, bien qu’elles doivent faire face à des obstacles plus importants pour utiliser les parcs, continuent de les défendre et d’en prendre soin en créant des lieux publics plus inclusifs.

En résumé, le rapport de cette année révèle comment les questions de racisme et d’inégalités sont indissociables des parcs et des lieux publics, et montre la voie à suivre en matière d’antiracisme pour l’avenir. Il s’agit d’une étape importante que nous sommes impatients de relater lors du lancement de notre rapport. Nous nous engageons à nous servir de l’approche décrite dans ce rapport pour intégrer graduellement les questions d’antiracisme dans tous les aspects de notre travail et de notre culture organisationnelle.

Nous reconnaissons que nous n’en sommes qu’à nos débuts et que nous avons encore beaucoup de chemin à parcourir pour lutter contre le racisme systémique et la suprématie blanche. Nous nous engageons à faire face à l’ampleur de la tâche qui nous attend et reconnaissons que nous puissions commettre des erreurs au cours de ce processus. Nous continuerons, ensemble, à aborder courageusement les problèmes soulevés par les uns et les autres, à assumer nos responsabilités au gré de notre apprentissage et à aller de l’avant.

Restez au fait des possibilités de financement, des programmes et des événements offerts par les Amis des parcs

Inscrivez-vous à l’infolettre de Amis des parcs