Trousse d’outils de Park People

Cher défenseur de parc,

En formant un groupe communautaire de parc ou en vous joignant à un tel groupe, vous manifestez votre intérêt pour les parcs et leur amélioration.

Il existe des groupes communautaires de parcs qui font de l’excellent travail dans leurs parcs depuis des décennies. Park People contribue à accroître le nombre de groupes et constitue un réseau pour mettre les groupes en relation partout au Canada.

 

Le présent guide vous aidera à vous joindre au nombre croissant de personnes contribuant à améliorer leur parc de quartier. Il vous explique comment participer à votre groupe local actuel ainsi que les étapes à suivre pour créer un nouveau groupe.

Vous y trouverez des conseils et de l’inspiration de têtes d’affiche expérimentées dans le domaine des parcs au Canada pour vous aider à devenir un défenseur efficace et l’instigateur de changements positifs dans votre parc.

 

 

 

screen-shot-2017-01-10-at-5-03-19-pm

 

Commencez par visiter site parkpeople.ca pour vous joindre au réseau national Park People.

Qu’est-ce qu’un groupe communautaire de parc?

  • Un groupe communautaire de parc est composé de personnes comme vous qui donnent temps, services et argent pour soutenir et améliorer leur parc.
  • Chaque groupe est différent. Certains ne se limitent pas à l’amélioration du parc et s’intéressent à des questions qui touchent le quartier.
  • D’autres travaillent en collaboration et avec des politiciens, des entreprises et des organismes locaux pour réaliser leurs projets.
  • Un groupe communautaire de parc améliore les conditions du parc et contribue à l’élaboration d’activités et d’installations sécuritaires, attrayantes et agréables.

 

PARTICIPEZ

Comment me joindre à un groupe existant?

  • Tout le monde peut se joindre à un groupe communautaire de parc. Vous trouverez une liste à jour, des coordonnées et un lien vers de nombreux groupes d’amélioration de parc de quartier au Canada en cliquant ici.
  • Beaucoup de villes ont un programme d’intendance des parcs, appelé couramment « Adoptez un parc » ou « ambassadeur de parc ». Le cas échéant, communiquez avec le coordonnateur du programme « Adoptez un parc » de votre ville pour savoir s’il existe déjà un groupe pour votre parc.

Comment créer un nouveau groupe communautaire de parc?

  • Constituez le noyau de votre groupe en discutant avec vos voisins, les promeneurs de chien ou d’autres parents au terrain de jeu. Essayez de trouver d’autres personnes partageant votre intérêt pour l’amélioration du parc.
  • Communiquez avec le bureau de votre conseiller et le personnel du parc de votre quartier pour les informer que vous démarrez un groupe.
  • Organisez votre première réunion avec le noyau de votre groupe. Annoncez votre réunion dans la collectivité en créant une page Facebook ou un site Web simple.
  • Organisez votre premier événement public dans le parc pour attirer de nouveaux membres et susciter l’intérêt pour votre nouveau groupe. Commencez par une corvée nettoyage, une marche dans la nature, un pique-nique, une parade de citrouilles ou une activité de patinage.

DÉMARRAGE

Existe-t-il un processus officiel pour former un groupe?

Il n’existe pas de processus officiel pour démarrer ou inscrire un groupe. Les groupes d’amélioration de parc de quartier sont indépendants et il n’est pas nécessaire de s’inscrire auprès d’un organisme politique pour commencer. Aucune autorisation n’est requise, mais il est important d’établir de bonnes relations avec votre conseiller municipal, le personnel du parc et les résidents.

 

Quelle est la meilleure structure organisationnelle pour notre groupe?

Il n’y a pas de règles ou de lignes directrices officielles sur l’organisation ou l’exploitation d’un groupe communautaire de parc. Chaque parc est unique et chaque groupe l’est tout autant, et vous devez trouver la structure qui convient le mieux aux membres de votre groupe. Voici quelques conseils pratiques à retenir :

  • Soyez inclusif : les parcs sont des lieux publics communs et les groupes d’amélioration de parc de quartier doivent accepter les personnes qui ont des intérêts et des points de vue différents.
  • Déléguez : un comité directeur est une excellente façon de déléguer. Essayez de confier une initiative à chaque personne. Par exemple, une personne peut vouloir s’occuper de l’organisation d’un jardin communautaire, une autre de la mise sur pied d’une journée nettoyage et une autre encore, de la promotion de votre groupe.
  • Mobilisez votre collectivité : présentez vos idées dans le cadre de réunions ou de rencontres publiques, en ligne ou dans un document imprimé. Travaillez de façon transparente et consignez et partagez la réaction de la collectivité.
  • Attendez-vous à négocier : il y a une rivalité d’intérêts dans tous les groupes vivants d’amélioration de parc de quartier. Une personne peut être en faveur de l’aménagement d’un secteur naturel, tandis qu’une autre préférera un terrain de soccer. Défendez ce à quoi vous tenez, mais attendez-vous à faire des compromis.
  • Rassemblez-vous : organisez des soupers, des activités et des réunions animées pour donner une âme à votre groupe. Les gens doivent se fréquenter pour fournir une aide soutenue. Entretenez la vitalité du groupe en vous rencontrant régulièrement.
  • Partagez les responsabilités : pensez à une présidence tournante pour les réunions. Invitez les membres du comité directeur à mettre à jour votre page Facebook, votre site Web ou votre blogue et à y ajouter du contenu.
  • Encouragez les initiatives « positives » : certains groupes d’amélioration de parc de quartier finissent par s’essouffler à force de concentrer leur énergie sur les éléments qu’ils veulent exclure de leur parc. À la longue, la mobilisation d’opposition peut s’avérer épuisante. Pour les initiatives positives complexes comme un marché fermier, votre conseiller peut vous demander de faire signer une pétition dans votre quartier. Cela peut être une excellente façon d’évaluer si une majorité soutient un projet ambitieux ou non.

screen-shot-2017-01-09-at-2-47-13-pm

“La vitalité d’un groupe connaît des hauts et des bas. Les réunions doivent alterner avec les activités concrètes comme la construction d’une terrasse, une journée de jardinage ou de peinture, pour que la collectivité puisse participer et développer un sentiment d’appartenance au parc. Et n’oubliez pas les enfants! “

Doug Bennet, Wabash Building Society du parc Souraurenimageedit_50_9474334359

Faut-il constituer un organisme sans but lucratif ou devenir un organisme de bienfaisance?

Au début, ne vous compliquez pas la vie. À moins de vous lancer dans d’importantes campagnes de financement, il est inutile de constituer un organisme sans but lucratif.

La constitution d’un organisme de bienfaisance autorisé à remettre des reçus officiels pour dons exige beaucoup de temps et coûte très cher. Si vous envisagez d’organiser des collectes de fonds pour votre parc, sachez qu’il existe des options plus simples que de devenir un organisme de bienfaisance (reportez-vous à la section campagnes de financement).

screen-shot-2017-01-10-at-5-03-19-pm

Même si vous ne constituez pas un organisme sans but lucratif, votre groupe peut ouvrir un compte en banque, quelquefois assorti de frais minimes pour les groupes communautaires.

Comment nous faire connaître et travailler efficacement avec la collectivité?

  • Tout particulièrement au début, organisez des activités amusantes et pratiques dans le parc et évitez les longues réunions.
  • Une fois votre groupe mieux établi, une réunion communautaire permettra de déterminer s’il fait du bon travail pour servir les intérêts de la collectivité.
  • Organisez à l’occasion une réunion dans un bar ou un café pour qu’elle prenne les allures d’une soirée sociale amusante où les gens peuvent rencontrer leurs voisins.
  • Allez à la rencontre de tous les utilisateurs du parc. À votre surprise, vous remarquerez que chaque groupe a ses réseaux officiels et non officiels: promeneurs de chien, clubs de marche, parents des enfants du terrain de jeu, utilisateurs des installations récréatives.
  • Rencontrez les gens d’affaires locaux, les groupes religieux, le personnel des institutions locales (écoles, hôpitaux, centres d’hébergement et de soins longue durée). Vous découvrirez que presque tout le monde est attaché au parc.

VOS PARTENAIRES

À qui appartient le parc?

Comme citoyens, nous avons tous notre mot à dire et sommes responsables des lieux publics communs. Il s’agit souvent de parcs municipaux, mais ce peut être aussi les terrains des logements sociaux, les cours d’école, les corridors de transport électrique ou les places civiques. Il est important, avant d’entreprendre des travaux dans le parc, de savoir à qui appartient le terrain et qui s’occupe de l’entretien. Communiquez avec votre conseiller municipal avant d’entreprendre des travaux. Votre rôle à titre de groupe communautaire de parc consiste à :

  • Conseiller et à soutenir les employés du parc qui effectuent des travaux essentiels dans le parc (par exemple, entretien, améliorations);
  • Agir comme un porte-parole indépendant et compétent sur le terrain des résidents du quartier et des utilisateurs du parc sur les conditions, les programmes et les besoins du parc;
  • Compléter le travail des employés du parc en prêtant main forte, en recueillant des fonds pour apporter des améliorations et en soutenant les travaux d’entretien de base et les activités dans le parc (par exemple, corvées nettoyage, pique-nique communautaire dans le parc).

screen-shot-2017-01-10-at-5-03-19-pm

Park People définit les parcs urbains comme des “espaces ouverts et accessibles au public dans les villes.”

Comment collaborer avec les politiciens locaux et leur bureau?

  • Invitez votre conseiller municipal ou l’un de ses employés à vos événements publics ou à des réunions importantes.
  • Envoyez-lui des mises à jour par courriel pour le tenir au courant de ce qui se passe dans votre parc. Demandez-lui de publier les événements et les réunions sur son site Web et dans son bulletin d’information.
  • Communiquez les problèmes mineurs au personnel du parc en premier. Ne vous adressez à votre conseiller municipal que lorsque vos problèmes ne sont pas réglés ou en cas de problèmes majeurs.
  • Informez-le rapidement de vos idées ou de vos projets pour votre parc.
  • Son appui est déterminant pour obtenir des fonds.

Comment collaborer avec le personnel du parc?

Tous les groupes  vous diront que l’établissement de relations constructives avec le responsable du parc est l’une des clés de leur succès. Sachez qui est chargé de gérer tous les principaux problèmes et enjeux du parc et de maîtriser la situation.

Nouez des relations avec les employés du parc :

  • Invitez-les à vos réunions.
  • Informez-les de vos activités et des problèmes.
  • Présentez-vous aux employés chargés de l’entretien du parc pendant l’été et au personnel des loisirs des patinoires ou des centres communautaires. Eux aussi sont attachés à votre parc!

ACTIVITÉS ET AMÉLIORATIONS DANS LE PARC

Sur quelles activités et quels problèmes votre groupe devrait-il se concentrer?

Vos priorités dépendent des besoins que vous avez définis ainsi que du talent et des intérêts des participants. Une seule personne ne peut pas tout faire – essayez d’attribuer une tâche précise aux personnes clés. Voici quelques exemples :

  • Entretien du parc : organisez une journée de nettoyage ou entendez-vous avec le personnel du parc pour mettre du paillis au pied des arbres du parc ou peindre les bancs ou les tables de pique-nique.
  • Améliorations apportées au parc : planifiez, militez et recueillez des fonds pour un nouveau terrain de jeu, un meilleur éclairage, l’aménagement de sentiers, du mobilier d’extérieur, une aire de jeux d’eau, une fontaine, un terrain de basket-ball ou un parc canin.
  • Verdissement du parc : plantez et entretenez des arbres, des arbustes et des jardins, mettez en œuvre le programme « Adoptez un arbre », répertoriez les arbres pour déterminer la santé du couvert forestier, enlevez les espèces envahissantes (vous devrez probablement obtenir la permission du personnel du parc ou du service d’intendance de votre municipalité).
  • Enfants et jeunes : améliorez les terrains de jeu et les installations récréatives, ajoutez un jardin pour enfants ou un terrain de basket-ball.
  • Santé : prévoyez des marches dans le parc et des activités de yoga ou de taï-chi.
  • Activités communautaires : planifiez des pique-niques, des festivals, des soirées cinéma, des activités de patinage, des échanges de vêtements ou de jouets.
  • Visites du parc et randonnées : organisez une promenade de Jane, une promenade de découverte des arbres, une promenade historique ou dans la nature.
  • Aliments dans le parc : démarrez un marché fermier, aménagez un jardin ou un verger communautaire, construisez un four ou un foyer d’extérieur, invitez des comptoirs de vente d’aliments sains à s’installer dans le parc ou construisez une serre.
  • Arts et culture : faites la fête avec des projets de théâtre et de danse, de la musique ou la peinture de murales.
  • Activités hivernales : célébrez l’hiver dans votre parc en aménageant un anneau de glace naturel, en organisant un festival d’hiver, des activités de patinage avec chocolat chaud et feu de camp.

Comment apporter des améliorations à notre parc?

Votre groupe peut jouer un rôle déterminant pour mettre en œuvre de nouveaux projets intéressants dans votre parc.

  • Déterminez vos priorités. Voulez-vous aménager un nouveau terrain de jeu? Améliorer l’éclairage? Rénover ou ajouter des bancs? Planter des arbres?
  • Si votre projet englobe de nombreux aspects différents, faites dresser un plan d’aménagement par un architecte paysager bénévole ou avec l’aide des employés de votre parc. Un architecte paysager bénévole, le service d’aménagement paysager de votre municipalité ou d’autres groupes d’amélioration de parc de quartier peuvent vous aider à évaluer le coût de vos idées.
  • Communiquez avec le personnel du parc et le bureau de votre conseiller municipal. Les budgets d’amélioration des parcs sont généralement établis plusieurs années à l’avance. Déterminez si des fonds ont déjà été affectés. Présentez les arguments à l’appui de vos priorités et faites visiter le parc pour montrer que des fonds publics sont nécessaires pour apporter les améliorations proposées.
  • Obtenez une lettre de soutien de votre conseiller et son engagement à défendre votre projet. Faites approuver le projet a priori par le personnel du parc – vous ne voulez pas recueillir des fonds pour un projet qui soulève des problèmes environnementaux, de sécurité ou autres.
  • Ralliez le public à votre projet en faisant signer des pétitions, en vous adressant aux médias ou en faisant appel à d’autres organismes communautaires.

CAMPAGNES DE FINANCEMENT ET MARKETING

Constituez votre réseau local.

  • Soyez ouvert et invitez tout le monde. Organisez des réunions ouvertes à tous, partagez tous les renseignements sur vos travaux et assurez-vous que votre groupe est représentatif de la diversité de votre collectivité et des utilisateurs du parc.
  • Inscrivez votre groupe auprès de Park People et joignez-vous à notre réseau.
  • Renseignez-vous pour savoir s’il existe un programme « Adoptez un parc » ou « Ambassadeur de parc » dans votre ville. Consultez le site Web de votre ville ou composez le 311 pour communiquer avec le coordonnateur du programme de mobilisation pour les parcs de votre ville.

Quelle est la meilleure façon d’informer le public?

  • Établissez la liste principale des adresses courriel des personnes qui ont exprimé un intérêt pour le groupe et l’amélioration du parc. Ajoutez continuellement de nouveaux noms à cette liste.
  • Créez une page Facebook ou un site Web. Publiez beaucoup de photos de votre parc pour augmenter l’attrait de votre site.
  • Ajoutez votre groupe à la carte des amis des parcs. De cette façon, les gens du voisinage apprendront l’existence de votre groupe.
  • Posez des affiches au centre de loisirs, à la bibliothèque, au bureau de votre conseiller, dans les cafés et les entreprises de votre ville.
  • Demandez à votre conseiller de publier l’information sur son site Web ou dans son bulletin.

screen-shot-2017-01-09-at-2-47-13-pm

“Nous organisons un bazar dans notre parc tous les vendredis. On y vend des aliments, des vêtements sud-asiatiques, des bijoux, des tissus et nous offrons des spectacles et des cours d’art gratuits aux enfants. Nous créons ainsi des occasions de développement économique dans notre collectivité parce que tous les participants sont des femmes du quartier. Notre bazar attire des centaines de personnes dans notre parc chaque semaine qui font connaissance, partagent de l’information, profitent du moment et s’amusent.”

Sabina Ali, comité des femmes du parc Thorncliffe (parc R.V. Burgess) . imageedit_90_3554423991

Où pouvons-nous trouver des sources de financement pour notre projet?

  • La source la plus importante est le budget municipal alloué aux parcs. Le budget et les priorités sont établis chaque année.
  • Déterminez si des taxes d’aménagement sont prélevées dans votre région. Le cas échéant, demandez à votre conseiller si vous avez accès à ces fonds pour améliorer les parcs dans votre quartier.
  • En plus de vos propres campagnes de financement, présentez des demandes de financement aux divers paliers de gouvernement et aux fondations privées et d’entreprise. Vous trouverez les coordonnées de ces nombreux organismes subventionnaires sur notre page Funding For Parks (financement pour les parcs) [en anglais seulement].
  • Rappelez-vous que les donateurs sont habituellement plus enclins à financer un projet quand d’autres donateurs ont déjà donné leur appui.

Quelle est la meilleure façon d’organiser notre propre campagne de financement?

Les campagnes de financement sont difficiles à organiser, mais elles sont essentielles pour montrer que votre projet est accueilli favorablement dans votre collectivité. Voici quelques idées mises en œuvre par les groupes d’amélioration de parc au Canada.

  • Associez-vous à votre club philanthropique local ou à un organisme de bienfaisance : au lieu de constituer votre propre organisme de bienfaisance, associez-vous à un organisme existant qui peut recueillir des dons et remettre des reçus officiels. Pour trouver un partenaire, adressez-vous à votre association d’amélioration commerciale locale ou à des clubs philanthropiques (Kiwanis, Rotary, Lions etc.).
  • « Vendez » en quelque sorte une pièce de votre projet en échange d’un don : par exemple, vendez des pavés gravés qui serviront à rénover un sentier ou des balles de paille pour un jardin communautaire.
  • Organisez une activité de financement : pensez à organiser une activité spéciale dans le quartier, comme un spectacle de musique ou une pièce de théâtre, en vendant des billets et en tenant un encan silencieux pour recueillir des fonds.
  • Utilisez une plateforme de financement participatif : les plateformes de financement participatif comme Indie Gogo et Small Change Fund vous permettront de recueillir des dons en ligne en joignant un public beaucoup plus vaste que votre activité de financement.

PROCHAINES ÉTAPES

Qui peut nous aider?

Sachez que vous n’êtes pas seul et beaucoup de personnes veulent vous voir réussir! Park People est là pour vous soutenir et vous guider jusqu’au bout. Prenez connaissance de toute l’information sur notre site Web. Inscrivez-vous à notre bulletin et consultez notre page Facebook et notre compte Twitter pour vous tenir au courant des dernières nouvelles sur les parcs partout au pays. Participez à nos événements ou à nos activités virtuelles pour rencontrer des membres d’autres groupes d’amélioration de parc et vous renseigner.

 

Commanditaire de:

c